Colmar

Colmar

Colmar est une ville tout à fait exceptionnelle par la richesse et la variété de son patrimoine historique et architectural
Les endroits incontournables dont la maison Pfister, le quartier "la Petite Venise", le  Musée Unterlinden, l'ancienne douane (Koifhus) et le quai de la Poissonnerie.

Le Koifhus, l'ancienne douane
Maison Alsacienne avec colombages
La masion Pfister
Musée Unterlinden, nouveau batiment
Musée Unterlinden
L'Eglise Saint-Martin
Quai de la poissonnerie et la petite Venise
Rue des Marchands

Les Musées à Colmar

1) Musée Unterlinden
1, rue d’Unterlinden
www.musee-unterlinden.com
Tél : 03 89 20 15 50

2) Musée du Jouet
40, rue Vauban
www.museejouet.com
Tél : 03 89 41 93 10

3)Musée d'histoire naturelle et d'etnolographie
11, rue Turenne
www.museumcolmar.org
Tél : 03 89 23 84 15

4)Musée Bartholdi
30, rue des Marchands
www.musee-bartholdi.fr
Tél : 03 89 41 90 60

5) Musée Hansi de Colmar
28 Rue des Têtes,
www.hansi.fr/le-musee-hansi.html
Tél :  03 89 41 44 20

Musée Unterlinden

Le musée Unterlinden est un musée d'association situé dans la ville alsacienne de Colmar (Haut-Rhin). Il est un musée des beaux-arts de province parmi les musées les plus visités de France (180 000 visiteurs par an, avant le début des travaux d'agrandissement). Il est géré, depuis plus de 150 ans, par la société Schongauer qui est dotée d’une autonomie financière et administrative, et bénéficie du label musée de France, contrôlé par le service des Musées de France. Autour du cloître du xiiie siècle se déploient les collections du xve au xviiie siècle. L'œuvre la plus célèbre, le retable d'Issenheim a trouvé sa place dans l'ancienne église conventuelle.

Le musée Unterlinden est essentiellement connu pour être une vitrine de l’art rhénan en France avec ses remarquables collections de peintures et de sculptures représentatives de l’art des XVe et XVIe siècles, une période durant laquelle le Rhin supérieur a connu un véritable âge d’or. Une grande partie de la collection d'art ancien rassemblée à Colmar lors de la Révolution vient des églises et couvents de la région colmarienne. À ce fonds primitif où se côtoient le retable d'Issenheim, la crucifixion de Colmar, le retable de Bergheim, sont venus s'ajouter de nombreuses œuvres acquises tout au long du XXe siècle.